Infertilité & F.I.V.

Infertilité & F.I.V.

Parfois, le désir de concevoir un enfant peut se transformer en expérience longue et douloureuse. Plusieurs facteurs tels que le stress, les émotions, le surmenage, une alimentation inadéquate, une énergie insuffisante ou mal répartie, peuvent contribuer à certains cas d’infertilité. Plusieurs cas d’infertilité dits « de causes inconnues », c’est-à-dire ne se justifiant pas en médecine traditionnelle, trouvent une explication en médecine chinoise. L’infertilité résulterait ainsi d’un déséquilibre énergétique et l’acupuncture se veut une méthode idéale pour rétablir cet équilibre essentiel afin de traiter certains cas d’infertilité et/ou de préparer le corps à une in vitro (ou une insémination artificielle).

En effet, une étude allemande¹ a démontré que l’acupuncture combinée à la fertilisation in vitro augmentait les chances de réussite : 42% de succès pour le groupe ayant eu recours à l’acupuncture comparativement à 26% pour le groupe n’ayant pas reçu d’acupuncture. Cette étude démontre l’effet de l’acupuncture sur une journée seulement, soit juste avant et après le transfert de l’embryon. Cependant, pratiquée sur une plus longue période, l’acupuncture peut augmenter les chances de manière significative :

  •  en améliorant la fonction des ovaires à produire une meilleure qualité d’ovule et un plus grand nombre de follicules;
  • en rétablissant l’équilibre hormonal ;
  • en augmentant la circulation sanguine dans l’utérus et en augmentant par le fait même l’épaisseur de l’endomètre et ;
  • en permettant de diminuer, au moment du transfert de l’embryon, la réactivité de l’utérus tout en relaxant la patiente ;
  • en réduisant les effets secondaires liés aux hormones ;
  •  en traitant des problèmes tels ; le syndrome des ovaires polykystiques, l’aménorrhée, l’endométriose et les fibromes utérins.

De plus, l’acupuncture peut réduire les risques de fausses couches et supporter la femme pendant toute sa grossesse en la soulageant des symptômes tels que: les nausées, la fatigue, l’anxiété, etc.

 

L’infertilité masculine

Chez les couples infertiles, l’homme serait stérile dans 50% des cas. En fait, il est estimé que 10% de la population masculine serait stérile.

Une étude² publiée en juillet 2005 a démontré que l’acupuncture peut améliorer la qualité et la quantité des spermatozoïdes. Cette recherche a été menée auprès de 40 hommes souffrant de diverses pathologies : oligozoospermie (concentration insuffisante de spermatozoïdes), asthénozoospermie (mobilité insuffisante des spermatozoïdes), tératozoospermie (proportion trop faible de spermatozoïdes normaux). Parmi eux, 28 hommes ont été traités par acupuncture deux fois par semaine et ce, pendant 5 semaines alors que les 12 autres n’ont pas reçu de traitements. Les échantillons de sperme analysés au début et à la fin de l’étude ont démontré une importante amélioration de la qualité du sperme au sein du groupe d’hommes ayant reçu des traitements d’acupuncture. L’acupuncture serait donc suggérée en combinaison avec les traitements traditionnels.

Voir : Acupuncture et fertilité

Notes:
1) W.E. Paulus, M.Zhang, E.Strehler, «Influence of acupuncture on the pregnancy rate in patients who undergo assisted reproduction therapy», Fertility and sterility, 2002,7,721-4.

2) J. Pei , E. Strehler, U. Noss , M. Abt, P. Piomboni , B. Bacetti , K. Sterzik. Quantitative Evaluation of Spermatozoa Ultrastructure After Acupuncture Treatment for Idiopathic Male Infertility Fertility and Sterility, volume 84, numéro 1, juillet 2005, pp. 141 – 147.

Rencontre & tarifs

Tout d’abord, un entretien a lieu afin de recueillir les informations nécessaires à l’interprétation du déséquilibre énergétique. Pour assurer une sécurité maximale, nous utilisons des aiguilles stériles à usage unique. Les aiguilles sont très fines et la piqûre, quasi indolore. Après la pose des aiguilles, le patient peut ressentir une certaine lourdeur, de légers engourdissements ou des courants qui circulent. L’effet sédatif du traitement procure une sensation de calme, d’apaisement de la douleur, tout en apportant un regain d’énergie.

Le nombre de séances requises dépend de la gravité du problème, de sa chronicité ainsi que de l’état énergétique du patient. En général, de 3 à 12 séances sont nécessaires, et ce, en début de traitement, à la fréquence d’une ou deux fois par semaine. En fonction de l’amélioration de l’état du patient, les séances sont ensuite progressivement espacées à toutes les deux semaines ou au mois.

La durée des rencontres est d’environ 1h.

Première rencontre: 70$
Rencontres suivantes: 65$

Reçus pour assurances.

PRENEZ RENDEZ - VOUS!

PRENEZ RENDEZ - VOUS!